La méthode Alexander

L'être humain est un tout indissociable où le physique , le mental, l'émotionnel sont en constante interrelation. De l'équilibre de l'ensemble dépend notre justesse d'adaptation aux circonstances de la vie. Trop souvent, l'homme moderne est géné dans son développement par des blocages, des tensions, tant physiques que mentales, qu'il a laissées se développer à son insu.

 

Rôle du professeur : l'autonomie de l'élève

 Ici, il n’y a pas de patient, pas de soin. On vient pour apprendre à identifer et éliminer les causes de nos problèmes. La technique nous donne les moyens de changer, c’est à nous de l’intégrer peu à peu à notre quotidien avec le soutien des cours. Ce travail a pleinement rempli son rôle quand la personne peut l’appliquer seule. 

 

Application au chant lyrique

La méthode Alexander permet de mieux cerner les difficultés rencontrées par l’artiste, et de lui donner des moyens simples pour changer et d'intégrer ce nouvel équilibre dans la pratique vocale

 

Les différents problèmes rencontrés par les musiciens sont provoqués :
• Par une conception fausse en lien avec l'image de soi et la performance artistique  :

par exemple la confusion entre détente et affaissement ou une mauvaise conception du soutien du geste respiratoire.

• Pendant la performance artistique par :
  - les difficultés techniques 
  - la rapidité d'exécution 
  - la conduite du son
  - la recherche d'expressivité, l'interprétation
  - le temps de préparation 
  - le trac
• Chez le chanteur par : 
  - sa morphologie 
  - son "utilisation" telle que Alexander la définit : attitude globale mentale, physique et emotionnelle  

 

Face à ces difficultés, chacun developpe au cours de son apprentissage des tensions, des habitudes, des compensations qui vont être intégrées comme naturelles et inhérentes à la pratique vocale . Mieux identifier ces compensations permet dez libérer les espaces intérieurs et de laisser la voix libre.

 

La méthode Alexander permet :

• Prendre consience des tensions inutiles en chantant
• Remplacer ces tensions par une tonicité juste et adaptée à l’activité 
• Trouver un bon équilibre postural et le maintenir en chantant
• Sentir comment cet équilibre permet de trouver aisance, fluidité et confort dans la pratique vocale 
• Retrouver la liberté du geste musical et ainsi d’expérimenter ses répercussions sur le son, le rythme, l’agilité, l’écoute, l’endurance, la concentration , l’expressivité 
• Trouver la relation conjuguée de détente et tonicité 
• Calme et dynamisme, concentration et disponibilité 
• Présence à soi et ouverture, détachement et implication